Livre Blanc Céréales

Il y a 50 ans, sous l’impulsion de René Laloux, Professeur à la Faculté des Sciences agronomiques de l’Etat à Gembloux et de Louis Detroux, Chef de la Section de biologie à la Station de phytopharmacie du Centre de Recherches agronomiques de l’Etat à Gembloux, des scientifiques des deux institutions s’associaient librement pour produire une brochure de vulgarisation « destinée par priorité à la méditation et à la critique des agriculteurs » qui venaient  écouter leurs conférences.

Progressivement une unité s’est formée d’elle-même entre les chercheurs qui y participaient par l’effet de leur commune et profonde aspiration à servir le progrès et les hommes.

Le contenu de cette brochure était soutenu par les études qu’ils réalisaient sur les techniques en évolution accélérée à l’époque. Les différents chapitres se voulaient être une mise à jour des connaissances sur les questions d’actualité  et présentaient une synthèse des conclusions des expériences réalisées  dans différents services à Gembloux.

Dans l’avant-propos de la brochure de 1967, René Laloux écrivait : « Si ce propos peut-être la cause d’une amélioration de la production, si, plus modestement, il apporte à nos agriculteurs une meilleure compréhension de leur art, avec les satisfactions matérielles et morales qu’ils en retireront nécessairement, nos vœux les plus profonds seront réalisés. »

Tout au long de ce demi-siècle, les techniques culturales et les modalités d’utilisation des intrants se sont renouvelés en fonction  des avancées technologiques dans les domaines de l’amélioration variétale, de la nutrition des plantes, des produits de protection des cultures et de la mécanisation mais aussi sous l’influence de l’évolution des contraintes légales, socio-économiques et environnementales auxquelles l’agriculture a été soumise.

Dès le début, l’esprit qui animait l’équipe du Livre Blanc Céréales a été imprégné de la volonté de prôner des conseils d’utilisation modérée et surtout raisonnée sur des bases scientifiques des intrants prenant en compte la diversité des situations culturales rencontrées chez les agriculteurs. Il s’est nourri des expériences des agriculteurs grâce aux échanges multiples et empreints de respect mutuel que les chercheurs ont toujours entretenu avec eux et leurs conseillers, préfigurant ainsi ce que l’on appelle aujourd’hui la recherche participative.

Bien avant la lettre, la prise en compte du respect de l’environnement (compte tenu des connaissances de l’époque) a aussi été une préoccupation des chercheurs : ainsi dès 1974, la teneur en azote du profil cultural entrait dans le raisonnement des fumures recommandées.

Tout comme les techniques, l’équipe qui construit pour vous le  Livre Blanc Céréales  s’est  renouvelée au fil des années. Elle s’est d’ailleurs étoffée  au cours du temps accueillant d’autres partenaires : l’UCL et les services agricoles des provinces. Au travers de tous ces changements, elle a su garder intacte sa motivation et rester fidèle à son engagement à fournir aux céréaliculteurs des aides concrètes  à la bonne décision.

Le Livre Blanc Céréales  est édité deux fois par an par un groupe de chercheurs impliqués dans l’évaluation des intrants et des nouvelles technologies, les impacts environnementaux des pratiques culturales, la mise au point d’itinéraires de conduite des cultures et d’outils d’aide à la décision, la qualité et les débouchés en culture de céréales .

L’édition de fin février (en général  le dernier mercredi) est dédiée aux enseignements des différentes recherches effectuées au cours des dernières années culturales et à l’actualisation des conseils en matière de fertilisation et de protection des cultures. L’édition de septembre (en général le second jeudi) est consacrée à la présentation des résultats des moissons qui viennent de se terminer et se concentre sur les choix en matière de variétés et sur les qualités des grains récoltés. Les brochures sont vendues à prix coûtant aux agriculteurs.

La création de ce nouveau site internet est une étape nouvelle qui va permettre un accès permanent,  plus rapide et convivial aux informations émanant des chercheurs. Ce site est conçu pour offrir  à chacun des outils d’aide à la décision permettant une personnalisation du conseil à la parcelle et à terme  de profiter des apports des données numériques à la gestion des cultures.

 

Bernard Bodson et Bernard Watillon

Co–éditeurs du Livre Blanc Céréales